DIPLOMATIE: LA CHINE EN COLÈRE CONTRE ALASSANE OUATTARA POUR SON INGRATITUDE…

0
309

Le premier stade olympique de la Côte d’Ivoire a été inauguré. Le président Alassane Ouattara, sans élégance diplomatique, n’a pas rendu à César ce qui est à César. Et la Chine n’est pas du toute contente. Voici qu’en dit un internaute. Une ingratitude qui ne dit pas son nom.

«Nous avons assisté et très médusé à une bataille politico-diplomatique qui nous a mis très mal à l’aise en tant qu’intellectuelle…

Le président Ouattara dans son discours d’inauguration a insisté à maintes reprises à vouloir faire croire aux pauvres ivoiriens que ce stade d’Ebimpé est son chef-d’œuvre, en omettant volontairement ou pas de donner à la Chine la place qu’elle mérite dans ce chef-œuvre… Chose que monsieur l’ambassadeur de la Chine n’a pas du tout apprécié. Le président Ouattara finit de lire son discours tout le monde applaudit sauf monsieur l’ambassadeur qui n’était plus de bonne humeur. Ça n’était pas du goût de l’ambassadeur Chinois.

Lorsque monsieur l’ambassadeur chinois prend la parole à son tour, on a ressenti que celui-ci est sorti de son discours officiel pour improviser.

Il a remis tout simplement le président Ouattara et son gouvernement à leur place. Lorsqu’il est sorti de son discours officiel pour improviser, il a dit et je cite: «Ce stade est financé par la Chine, c’est un cadeau de la Chine à la Côte d’Ivoire pour l’aider à organiser la CAN 2023.»

A chaque fois que monsieur l’ambassadeur assénait un coup, les ministres du gouvernement tout candides, applaudissaient derrière.

Après cette improvisation destinée à recadrer le président Ouattara, monsieur l’ambassadeur revient sur son discours officiel.

Vous comprenez ce que j’appelle “la marmaille incrédule ” pour qui l’école occidentale est vraiment un péché, n’a pas compris ce recadrage sévère et très ferme, mais aussi très diplomatique de monsieur l’ambassadeur.

Les ivoiriens venaient juste de découvrir que les trois stades en construction sont financés et construits par la Chine et non ce que le président Ouattara faisait croire aux ivoiriens.

La question est celle de savoir, qu’est ce que la Chine gagne en retour?»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici